Le Raku : brève introduction

Cela fait un bail que j'aurais dû écrire ce post ... afin de vous présenter l'une de mes amies qui est la personne la plus manuelle que je connaisse. C'est simple je ne compte même plus le nombre de ses activités manuelles (point de croix, couture, peinture sur soie ...) dont la céramique reste la principale elle expose d'ailleurs ses œuvres lors d'expositions de céramique. Qu'est ce que le raku ? bien que je ne sois pas une experte en la matière, je dirais qu'il s'agit d'un mode de cuisson de la céramique qui permet de donner un effet craquelé (heu ... ca c'est une définition très sommaire) en fait c'est tout un art puisque avant la cuisson il faut émailler le support avec des émaux et dès cet instant tout se joue, en fonction de la couche d'émaux appliquée, du type d'émaux et de la terre utilisée :

Voici les objets en céramiques avant l'émaillage :


pendant l'émaillage :



et après l'émaillage :


Vient alors l'enfournage et là ce n'est pas de tout repos car il faut parvenir à agencer les différentes pièces et les stabiliser puis poser le "couvercle" du four sur les pièces sans pour autant les toucher, ni les mettre en contact les unes avec les autres afin qu'elles ne se collent pas entre elles :


le temps de cuisson n'est bien sûr pas une science exact mais il faut en général attendre un heure voir plus. C'est à l'issu de ce lapse de temps que l'on sort alors les pièces alors incandescentes pour les baigner dans des bassines de copeaux afin que la combustion avec les copeaux de bois et/ou de la paille afin que leur combustion crée des craquelures typiques de la cuisson au raku.




Une fois la quantité de craquelures obtenu, l'objet est retiré de la bassine alors rempli de cendres pour être plongée dans une dernière bassine remplie d'eau afin de refroidir la pièces et révéler les couleurs et effets ainsi obtenu.


Et voilà le résultat :



Kazou : une vie qui ne manque pas de rebonds

Grace à notre nouvel appareil photo je peux enfin vous montrer ce dont est capable un tit lapinou qui ne reste pas enfermé dans sa cage 24/24. J'espère vous en montrer d'autres très prochainement.





Hammam Zein Oriental Spa

Ce soir après le boulot et avec des collègues de travail de mon chéri on avait convenu d'aller se faire un hammam. C'est chose faite et c'était tout simplement génial. J'avais entendu parlé de celui de Mouvaux dans la banlieue de Lille. Le hammam est un peu excentré et il faut réserver pour y aller. Mais il est facilement accessible en tramway et surtout l'accueil y est vraiment sympa sans compter le rapport qualité prix. Pour moins de 20 € vous avez un accès illimité aux 3 différentes salles du hammam :

-l'une "froide" ou la chaleur y est plus supportable

-la salle "chaude" qui est la pièce principale avec la pierre chaude située au centre sur laquelle on peu s'allonger et des "bancs" de dalles de style marocains

-la salle chauffante avec le bassin qui est tiède et permet de se rafraîchir quelques peu.

Bref les 3 salles permettent d'offrir différents degrés de chaleur pour les personnes qui seraient sensibles à une trop forte chaleur et humidité. Après avoir vaqué d'une salle à l'autre pendant plus d'une heure (c'est en tout qu'à ce qui m'a semblé) et nous être préalablement savonnées au savon noir puis exfoliées au gant de crin achetés sur place (10 € l'ensemble), nous voici sous les douches froides (un bien fou après tant de chaleur) avant que l'on vienne nous apporter nos peignoirs et serviettes tout droit sorti du pressing dans leur emballage plastique et nous prélasser sur des splendides chaises longues de style oriental dans une salle à température ambiante avec en prime un verre de thé à la menthe (bien bon par ailleurs) et ce sans limite de temps. avant de nous en retourner aux vestiaires et de retourner à la réalité malgré le cadre dépaysant. bref un superbe moment de détente plongées dans un décor et des senteurs d'orient : Zein Oriental Spa

Coupe Promo 2008

Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas reparlé de la synchro mais là on est en plein répet de Coupe Promo, et on es tout juste en train d'apprendre le ballet à 2 semaine de la compet' ... j'aime les défis ...et encore ca ne s'arrête pas là, on vient juste de modifier notre première musique car pas évidente à compter. Bien évidemment pas le temps de faire un nouveau maillot donc on va surement reprendre d'anciens maillots. Pour ce qui est de "nos" filles avec ma co-entraîneur, même galère, changement de musique à la dernière minute qui plus est pour une musique qui me semble trop rapide pour des débutantes ... et en prime la co-entraîneur qui me plante sans prévenir et ne semble plus motivée pour venir ... bref j'adore les faux plans à deux balles ... soit je prends le taureau par les cornes et j'essaie de faire tout par moi même soit solution la plus simple et la plus lâche j'abandonne à mon tour ... au détriment des nageuses ... bref il va falloir que je me bouge si on veut être en mesure de présenter quelquechose pour le 14 juin.

Fils Atalie

Ca y est j'ai fais une tite folie en décidant de commander les fils Atalie nécessaires à la réalisation des fiches . Pour autant je ne m'y suis pas encore mise. Je ne me suis toujours pas arrêtée sur le type de support que j'allais utiliser pour réaliser ces motifs d'autant que les fils Atalie ne peuvent être lavés sous peine que la couleur ne s'en aille ce qui limite certains supports que j'avais en tête comme le tablier de jardinier qui est proposé avec la grille


De nouvelles épines sur le balcon

Epines, le terme n'est pas très bien choisi pour vous introduire mes nouveaux cactus et succulentes. Certains que je me suis offert moi même lors du marché aux fleurs de la Grand' Place de Lille le weekend passé et les plus gros me furent offerts par mon amie Aurélie. Bien sur elle a su détourner mon attention puisque elle-même possède plusieurs espèces de cactées j'ai cru qu'elle les prenait pour sa propre collection et m'apprêtais à en faire autant quand elle m'a tendu son sac en me disant que c'était pour moi ... elle me connaît trop bien n'Aurélie !!!